Le pays doré.


Les conquistadors pensaient avoir décelé,
Entre les Amazone et Orénoque,
Pays doré du royaume ibérique,
Enfer et chaînes pour des indiens décîmés.


Eldorado, ton bel or est devenu noir,
Liquide visqueux dans les sables d'Afrique,
D'Irak ou d'ailleurs, époques dramatiques,
Des peuples exploités par de sombres pouvoirs.


En d'autres temps, pour les empires et nations,
Les mêmes procédés déjà d'application,
Ecrasaient populations, servaient les nantis.


Moi, je rêve d'un eldorado de bonheur,
Un pays doré de sentiments de douceur,
Dans ce monde, quelque chose venu du coeur.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.

C'était ...presque rien !