L’INDIFFÉRENCE.


De toutes couleurs, pas de différence,
Elle les tuent tous sans impatience.
Elle y met toute sa science, à l'évidence.
On ne remarque pas trop sa présence.
Elle s'appelle "Indifférence".

Guerres et lointaines misères,
nous amènent réfugiés de la terre.
Pendant que nos exclus espèrent,
et se noient dans le vin et la bière,
braves gens, que peut on y faire?

Quelques francs pour ces pauvres gens,
Cela leur suffira, ce peu d'argent.
Qu'ils travaillent, ces fainéants!
Qu'ils s'en aillent, les immigrants.
il est vrai que cela devient pesant.

Mais elle n'épargne même pas les nantis.
Seuls, vieux ou malades, les bien nourris,
oubliés à leur sort, délaissés, incompris,
jeunesse abandonnée, l'indifférence a un prix.
Elle endort notre conscience, là ou elle sévit.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.