Le printemps.




Très tôt ce matin,
sur le pas de ma porte,
le soleil dessine
tout un ensemble
d'ombres et de lumières,

Les gouttes de pluies, perles
venues cette nuit, étincellent,
s'accrochent aux jeunes feuilles
du cerisier tout proche.
Elles irradient sous les rayons.

Au bout du jardin fleuri,
Une pie et un pigeon,
se disputent un quignon.
Devinez qui l'emportera?
Trop gentil, notre pigeon.

Et pendant ce temps,
volent en zigzaguant,
les mésanges nourrissant
leurs nombreux enfants.
C'est le printemps!

Commentaires

  1. Très beau poème

    Felicitation

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Edmée, ta visite me fait toujours plaisir, Un beso, un abrazo, Willy

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.