Dangers de vie.


Ardemment, j'ai toujours vécu très passionnément,
J'ai courtisé la mort à certains moments,
Impossible de vivre ça indéfiniment.
L'amour m'a apprit à vivre plus sagement.
Hors, des faits récents saccagent mon présent.
on ne peut s'attendre à de tels changements.
La mort et la maladie sont accidents,
Des malheurs qui nous viennent subitement
Nous plongeant assurément dans les tourments.
Corps et âme sont atteints évidemment,
Coups bas de vie, autant d'épuisements.
Pourtant, de réagir courageusement,
Naîtra certainement un apaisement.
Bons instants gravés, le reste s'effaçant.
Inconsciemment, je cultiverai mon temps,
Conscients que nous vivons dangereusement!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.

C'était ...presque rien !