Histoire de village. (humour).



                                                                                    
Dans un beau petit village des cépages,
Une friterie ne désemplissait jamais.
La jolie patronne était seule et peu sage,
Nature généreuse, Jupe en rabais.
Tous les bonshommes qui entraient, elle aguichait.

Tous revenaient, mais pas seulement pour les frites!
Même sans avoir faim, ces vauriens s'y rendaient.
Les villageoises en étaient déconfites.
Dans ses filets, un jour, un notable tombait,
Grandement amoureux, la couvrait de bienfaits.

 Il quitta sa moitié pour baiser agréable.
Bien mal lui en prit à ce bien mauvais mari.
Aussitôt la belle fut moins affable,
Ruiné ayant quartiers chez elle, il en fut marri.
Assigné au service, l'amour était parti.

 Sans gêne, la garce papillonnait déjà,
Pour remplacer l'amant devenu petite bonne,
Et satisfaire ses envies de tralala,
La Moralité est, pourquoi quitter bobonne
 Pour s'acoquiner avec cougar la cochonne!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.