LA LUNE.


Ce soir, la lune est toute ronde,
Mais ne croyez pas qu'elle soit saoule.
Parfois seulement pleine, mais de quoi?

Elle est l'astre de la nuit,
Et cependant rien d'autre,
Qu'un miroir pour le soleil.

Elle ne connaît pas les océans,
Mais elle décide de leurs marées.
Elle n'a qu'une mer de sable tranquille.

On la dit déserte,
Mais que sont les sélénites?
Que Jules Vernes, pourtant décrivit.

Rien sur la lune, parait il!
Que des empreintes de pas.
Pas un souffle pour les effacer!

Pour longtemps, ils sont là!
Les pas des terriens,
venus voir le grand rien!

Pierrot sur son croissant,
Nous l'aurait bien dit.
Qu'il n'y avait que lui.

Mais trop occupé à chanter,
Pour sa belle, il a oublié,
En essayant de la décrocher

Pendant que le loup gris,
Dans son coin, hurlait à la lune
Pour rameuter ses coquines.

Peuplée des rêves de poètes
Et autres écoliers inattentifs,
La lune garde tous ses secrets.

Elle nous fait la nique,
Se gardant bien de ne montrer,
Que son meilleur profil,la cabotine.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.