Le loup blessé.




C'est un loup hurlant sa rage à la nuit noire,
Comme un ciel sans étoiles,son cœur est obscur,
Son monde brisé, il lui demeure l'espoir,
Prolongateur de la meute en esprit pur.

Un loup blessé, écorché qui sent la fureur,
Il faut casser les vautours d'un coup de gueule,
Un loup haineux de ces hyènes de laideur,
Suant leurs désirs macabres, ces êtres veules.

Il lui faudra du temps pour lécher ses blessures,
Retrouver la forêt paisible de son bonheur,
Pour balayer des charognards leurs salissures,
Et apaiser ainsi ses colères et douleurs.

Rien de plus noble que de se soucier des siens,
Considération pour les vivants et les morts,
Aucun doute que le loup le fera très bien,
Il prendra repos après destruction des torts.

Ce n'est qu'un loup qui hurle sa rage à la nuit,
Dormez bien en paix, braves gens et les enfants,
Ce n'est qu'un loup qui hurle sa douleur à la nuit,
Bientôt il chassera pour s'en prendre aux méchants !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.