Articles

Affichage des articles du mai, 2013

Bouteille à la mer..

Image
J'aimerais jeter une bouteille à la mer, J'y mettrais tous mes rêves irréalisés, Elle voguerait vers un lointain amer, Et sur une jolie grève, irait s'échouer.

Qu'un enfant l'ouvre par curiosité, Et lui donne l'envie de les vivre, Pour que mes utopies soient réalité, Et ne restent pas dans mes livres.
Qu'une jolie fée des herbiers marins, En tire le parchemin de ma douce folie, Et de mes illusions de vieux gamin, Pour les matérialiser, donne sa magie. 
Et si personne ne la remarque, Elle fera ainsi le tour du monde, Au gré des eaux, telle une barque, Et je serai un peu d'elle sur l'onde.

J'irai jeter une bouteille à la mer,
Espérant  réalisation de mes fantaisies,
Sans jamais cependant, jouer le  fier,
Car je sais que ce ne sont que lubies.

La belle inconnue.

La belle inconnue du soir,
Est assise sur le banc,
Dessous le beau manteau blanc,
Vénus nue dans le noir.

Une attente mystérieuse,
La retient à cet endroit,
De le quitter, point le droit,
Dans ses yeux,lueur peureuse.

Elle en avait tant rêvé,
De la magie de Paris,
Elle était là pour danser,
Avait quitté son pays.

Belles paroles trompeuses,
D'un bellâtre familier,
D'une entreprise douteuse,
A su très bien la tromper.

La captivante captive,
Promise à tous les clients,
Elle pleure doucement,
Liberté dont on la prive.

La famille réticente,
Elle quitta la maison,
La pauvre enfant inconsciente,
Devint putain sans raison.

LA RETRAITE,

Image
Elle boit le sang des braves, terre rougie, Horreur des cadavres à moitié enterrés, Odeur de mort glaçant d'effroi blessés qui prie. Ils ont perdu fière allure ces affligés.
Dans les charges répétées, corps labourés, Dans les beaux uniformes, larges meurtrissures, Détresse dans les cris des mourant armés, l'honneur du drapeau dans la pire flétrissure.
Mais l'honneur des soldats devant leur destinée, N'altère pas crainte, ni honte de défaite, Ils voulaient victoire, elle s'est envolée, Il faut sauver sa peau, opérer la retraite.
Vaincus, il faut fuir le champ de la bataille, Laisser dans leur sang vermeil, ceux qui sont tombés, Un jour bientôt, on y refera de la paille, Elle renfermera un peu des oubliés.

MA DAME. (Sonnet).

Image
De ma personne, je t'ai vraiment tout donné Mon amour pour toi est sans aucune limite, Toujours étonné, ébloui d'être à ta suite, Émerveillé encore par tant de beauté.
Être ton loup, ton animal de compagnie, A tes pieds couché, dans ta tendresse baigner, Subir le joug divin de tes tendres baisers, Et m'enivrer des fleurs de tes cajoleries.
Respiration des effluves de ta présence, Et percevoir la fragrance de tes absences, Être prisonnier de tes charmes désirés.
Tout comme une jeune déesse frémissante Dame magicienne de mes sens aiguisés, Mon dési…