Articles

Affichage des articles du mars, 2014

Haïku sur le printemps.

Image
Le forsythia jaune
Illumine le jardin
De couleur printemps

Amour passion.

Image
Amour impétueux
Magnétisme féerique
Ouragan destructeur
Union fascinante
Révélateur des sens
Palpitante ardeur
Adulation de l'aimé
Sexualité débridée
Sensualité exacerbée
Intense attachement
Omnipotence de jalousie
Nuances de folie

LE MOURANT

Image
De l'obscurité des profondeurs de la nuit, Surgit l'atroce solitude du mourant, La peur du noir, comme celle d'un enfant, Qu'on aurait jeté au fond d'un puits.
Il a mal et c'est grave, il le sait bien, Les mots des docteurs ont résonné, Tournent dans sa tête, le voilà condamné, Souffrir pour mourir comme un chien ?
Il n'avait peur de rien, il est en proie au doute, Il se noie, se débat dans son désespoir, Ces gens croient ils qu'il est au mouroir, Ont ils décidé de sa mort sans doute ?
Tout est sombre, il est désemparé,
Il sent que ses forces déclinent, Ces saletés de tumeurs l'assassinent, Aucun remède ne lui sera t il donné ?
Il a peur, il revoit sa femme lui sourire, Il se raccroche à cette image du bonheur, Mais il sait qu'il se leurre à cette heure, On est toujours seul pour mourir !

LE PETIT IMMIGRE.

Image
C'était un pauvre gamin, Devant la porte du magasin, Souriant, il tendait la main, Transi de froid dans le crachin.
Il était venu de loin, D’Éthiopie ou du Bénin, De mendier, il était contraint, Sa mère malade était sur le déclin.
Pour elle et lui, un peu de pain, Qu'il achèterait en chemin, Soir venu, avec le peu de bien Un peu de rien reçu des pékins
Le gérant n'étant pas un saint, Le chassa le lendemain, C'était un pauvre gamin, Qui se mourait de faim...