LE PETIT IMMIGRE.

C'était un pauvre gamin,
Devant la porte du magasin,
Souriant, il tendait la main,
Transi de froid dans le crachin.

Il était venu de loin,
D’Éthiopie ou du Bénin,
De mendier, il était contraint,
Sa mère malade était sur le déclin.

Pour elle et lui, un peu de pain,
Qu'il achèterait en chemin,
Soir venu, avec le peu de bien
Un peu de rien reçu des pékins

Le gérant n'étant pas un saint,
Le chassa le lendemain,
C'était un pauvre gamin,
Qui se mourait de faim...


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.