Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Haïku automnal.

Image
Un été indien
Des couleurs en symphonie
Un soleil rasant

Les oeillères sont des feuilles mortes.

Image
Lorsque j'étais  petit enfant,
Je trouvais ce monde si beau,
Tout me semblait tellement nouveau,
Je saoûlais de question maman.

Au bout de quelques ans,
Je croyais avoir tout vu,
Tout compris, tout lu, tout su,
J'étais un grand, un adolescent

Plus tard, devenu un homme,
Armée, travail, mariage,
Je vécus de difficiles voyages
Un monde déçevant en somme.

A mon tour devenu père,
Ma tâche ne fut pas de soie,
Mais parsemée d'instants de joie,
Une famille, quelle affaire !

J'ai souvent trompé la mort,
J'ai voulu mordre la vie,
Ivre jusqu'à en boire la lie,
Malade de tant d'efforts.

Je pris des coups,
J'en donnai tout autant,
Je n'étais ni un fou,
Ni un sage pourtant.

Que ce monde était laid,
Je n'y comprenais rien,
Ca faisait un mal de chien,
Avec des oeillères, j'avançais.

Mais l'automne de la vie venu,
Je me détache des horribles réalités,
Sagesse et  amour obtenus,
Je n'en vois plus que la beauté.