MIGRATION.

Migrants.


Découvrir des horizons nouveaux,
Aller de l’avant par monts et vaux,
Et n’attendre que le lendemain,
Partir ventre creux de grand matin.

Payer l’organisation mafieuse,
Fuir l’intolérance religieuse,
Seul ou en groupe dans le silence,
Pour quitter les terres de violences.

Vivre ou mourir dans la grande bleue,
Vaut mieux que mourir dans sa banlieue,
Tenter sa chance vers l’Occident,
Débraillé et sans le moindre argent.

Fuir la désolation et le feu,
Et voir au Nord si ce n’est pas mieux.
Espoir d’un autre monde meilleur,
Laisser la guerre et le sang ailleurs.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ROUGE.

LE TEMPS.

C'était ...presque rien !